4 items tagged "Portugal"

Résultats 1 à 4 sur 4

STAL salue la décision de la municipalité de Setúbal de récupérer la gestion de l'eau et de l'assainissement

Category: Focus par pays et ville
Créé le vendredi 10 décembre 2021 12:46

STAL se réjouit du vote par le conseil municipal de Setúbal, le 24 novembre 2021, de la récupération de la gestion publique de l'eau et de l'assainissement par la municipalité, mettant ainsi fin à la concession à des entreprises privées adoptée en 1997 par le parti socialiste, une décision marquée par plusieurs soupçons, dans laquelle EPAL - la principale entreprise publique de l'eau au Portugal - s'était même vu interdire de concourir par la ministre de l'Environnement de l'époque, Elisa Ferreira, favorisant ainsi clairement les intérêts privés.

La décision proposée maintenant par le parti communiste et la coalition des verts-CDU, correspondant à un engagement électoral pris lors des dernières élections locales par cette force politique, a été adoptée avec les votes en faveur des socialistes et l'abstention des sociaux-démocrates. Selon la note publiée par la municipalité, "la gestion publique effectuée par des services municipaux ou des services municipalisés est celui qui s'adapte le mieux à la réalité" et qui, d'un point de vue financier, "devrait représenter une valeur ajoutée supérieure" pour la municipalité de Setúbal "et de meilleures conditions tarifaires pour les usagers".

Pour STAL, il s'agit d'une grande victoire pour la population et les travailleurs, et constitue un autre exemple - après Mafra, Paredes et Santo Tirso, qui ont aussi mis fin aux concessions - qui dément la supériorité proclamée de la gestion privée et confirme que les secteurs de l'eau et de l'assainissement ne doivent pas quitter la sphère publique. 

À cet égard, le syndicat rappelle qu'à Fafe, où Indáqua facture l'une des eaux les plus chères du pays, le contrat se termine à la fin de 2021, ainsi qu'à Trancoso, une autre localité, et il réaffirme ainsi la demande que ces municipalités mettent fin à la privatisation. 

Pour cette raison même, STAL continuera à se battre pour une loi qui empêche la privatisation, sous quelque forme que ce soit, de ces services essentiels et exige la remunicipalisation des services privatisés par des contrats abusifs déjà déclarés illégaux par la Cour des comptes. 

Améliorer le service public et défendre les droits des travailleurs

STAL souhaite que la période de transition qui s'écoulera jusqu'à la création et l'installation des services municipaux se déroule normalement, et exprime, dès à présent, sa totale disponibilité pour accompagner et participer à ce processus, sachant que le Conseil municipal devra admettre tous les travailleurs, dont les droits doivent être pleinement sauvegardés.

Comme le Syndicat l'a toujours affirmé, la privatisation de l'eau est une décision politiquement illégitime, socialement injuste et économiquement erronée, qui porte gravement atteinte aux intérêts de la municipalité, de la population et des travailleurs. Le retour de l'eau à une gestion publique municipale, constitue naturellement un motif de satisfaction pour ceux qui, comme nous, considèrent que l'eau est un droit et non une activité commerciale; cela peut et doit être surtout l'occasion de développer une gestion engagée dans les valeurs du service public, dans la défense de l'environnement et des droits des travailleurs et de la population. 

Pour notre part, nous sommes disponibles et nous ferons tout pour qu'il en soit ainsi.

STAL - Sindicato Nacional dos Trabalhadores da Administração Local e Regional, Empresas Públicas, Concessionárias e Afins

Un fonds d'investissement achète Indáqua

Category: Communiqués de presse
Créé le vendredi 1 février 2019 13:27

Traduction en français d'un communiqué de presse du STAL (Sindicato Nacional dos Trabalhadores da Administração Local e Regional, Empresas Públicas, Concessionárias e Afins).

Lisbonne, 1er février 2019

STAL dénonce le commerce de l'eau publique

En 2016, le groupe portugais Mota-Engil, actionnaire majoritaire d'Indáqua, l'autre actionnaire étant le groupe d'assurance allemand Talanx, a vendu sa participation au groupe israélien Miya pour 60 millions d'euros.

Deux ans après, Indáqua, l’un des plus grands concessionnaires privés des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement au Portugal, est la cible d’une nouvelle transaction financière, acheté cette fois par le Fonds international d’investissement Bridgepoint; le montant de l'acquisition est inconnu.

Les concessions de l'eau au privé nuisent à l'intérêt public

Category: Nouvelles diverses
Créé le vendredi 28 février 2014 22:41

Déclaration du Syndicat National des Travailleurs de l’Administration Locale et Régionale (STAL)

La Cour des Comptes du Portugal met en évidence le caractère ruineux du commerce de l’eau

L’audit de la Cour des comptes sur les PPP dans le secteur de l'eau confirme la véritable nature de ces affaires: les privés empochent de juteux bénéfices, les populations et les municipalités paient la facture.

L'audit de la Cour des comptes (Tribunal Das Contas) sur les PPP (Partenariats Public Privés) dans le secteur de l'eau, publié le 27 février, confirme le combat du STAL et donne raison à ses dénonciations successives de la privatisation des services publics d'eau et d'assainissement, en prouvant que c'est une activité extrêmement dommageable pour les municipalités et les populations qui sont tenues de payer tous les coûts, cependant que les privés empochent de juteux bénéfices.

Água é de todos

Category: Focus par pays et ville
Créé le mercredi 24 octobre 2012 21:38

Lançada inicialmente em 2008, a Campanha “Água é de todos” foi relançada no passado dia 29 de Julho por 10 organizações que constituem a Comissão Promotora. Alargando-se a mais de cem organizações e movimentos, a Campanha é hoje um espaço incontornável em defesa da água pública.

EasyTagCloud v2.4 Free